Le Sélénium (Se) est un minéral antioxydant nécessaire à l’alimentation du cheval. Les chevaux trouvent le sélénium en consommant du foin ou des herbes poussant dans des sols qui contiennent sa trace minérale. Cependant, si vous vivez dans une région où le sol contient des niveaux de sélénium, le fourrage de votre cheval peut être déficient en ce minéral essentiel.

Un apport insuffisant en sélénium dans l’alimentation peut contribuer à un large éventail de problèmes de santé pour votre compagnon. Il peut nuire aux fonctions musculaires, à la santé cardiaque, aux fonctions immunitaires, à la croissance et au niveau d’énergie de votre cheval.

La faible teneur en sélénium chez les chevaux est-elle un phénomène fréquent? Si vous vivez dans les régions côtières d’Amérique du Nord, près des Grands Lacs ou dans la plupart des régions du Canada, les niveaux de sélénium dans votre sol sont faibles. Des compléments de sélénium ou des aliments enrichis sont nécessaires pour soutenir la santé et le bien-être de votre cheval.

La toxicité du sélénium est également une préoccupation pour les chevaux qui consomment trop de ce minéral. Cependant, la carence en sélénium est un problème beaucoup plus courant et la sélénotoxicité peut être largement évitée à l’aide de sources organiques de ce componsé plutôt que par des sources inorganiques que l’on trouve dans de nombreux aliments et compléments.

Le complément de vitamine et de minéraux pour chevaux Omneity de Mad Barn contient 2,4 mg de sélénium organique dans une portion typique. En plus du sélénium, Omneity fournit également tous les autres minéraux et vitamines essentiels dont votre cheval a besoin au sein d’une formule éprouvée scientifiquement, conçue pour équilibrer tous les différents types de fourrages et de régimes.

Pourquoi les chevaux ont besoin de sélénium

Le sélénium est un microminéral dont les chevaux ont besoin pour assurer des défenses antioxydantes optimales dans le corps. Il est particulièrement important pour les chevaux pendant les périodes de croissance ou d’augmentation des exigences de performance.

Selon une source, 30% des chevaux souffrent de carence en sélénium. [5] Une autre source suggère qu’aux États-Unis, plus de 50% des chevaux plus de 50% des chevaux ne tirent pas suffisamment de sélénium de leur seul fourrage. [6]

Les chevaux de course, les chevaux de trait et les jeunes poulains sont les plus exposés à des niveaux insuffisants de ce minéral. [1]

Vous trouverez ci-dessous les 7 raisons pour lesquelles les chevaux ont besoin d’un apport adéquat en sélénium dans leur alimentation :

  1. Le sélénium est un composant clé de l’enzyme antioxidante glutathion peroxydase. Cette enzyme aide à neutraliser les radicaux libres dans l’organisme et est impliquée dans les voies de détoxification du foie. [6]
  2. Il est nécessaire au fonctionnement du système immunitaire acquis, aidant à protéger contre les infections et les maladies.
  3. Il joue un rôle essentiel dans la fonction thyroïdienne et dans l’enzyme iodothyronine 5-déiodinase de type I qui régule la disponibilité de la T3 – la forme active de l’hormone thyroïdienne. Les hormones thyroïdiennes contrôlent le métabolisme dans l’organisme. [9]
  4. Le sélénium est nécessaire pour le développement et la croissance musculaire des chevaux. Avec la vitamine E, il est un composant des protéines qui préviennent les conditions de dégénérescence musculaire telles que la myopathie nutritionnelle ou la rhabdomyolyse. [8]
  5. Ce minéral essentiel est également important pour la santé reproductive. Des niveaux inadéquats peuvent entraîner la stérilité et des complications en matière de reproduction.
  6. Il est connu pour prévenir la maladies du muscle blanc dans laquelle du tissu cicatriciel blanc se développe dans les muscles squelettiques et cardiaques des chevaux. Cela peut entraîner une accélération du rythme cardiaque, des difficultés de déglutition, une position couchée, de la faiblesse et une décoloration des urines. [1]
  7. Le sélénium est un composant de deux acides aminés : séléno-méthionine et séléno-cystéine. Ceux-ci sont nécessaires pour synthétiser 30-35 sélénoprotéines différentes avec une gamme de fonctions cellulaires qui continuent à être recherchées chez les chevaux.

Signes de carence en sélénium

Si votre cheval ne reçoit pas assez de ce nutriment dans son alimentation, il peut présenter certains des signes suivants. Les chevaux qui présentent un degré de carence plus important et ceux qui participent à un entraînement plus intense présentent des symptômes plus graves.

  • Tic à l’applui
  • Démarche rigide
  • Douleurs musculaires
  • Léthargie
  • Performance réduite
  • Spasmes musculaires, tremblements ou secousses musculaires
  • Problèmes de mastication et de déglutition
  • Atrophie du tissu musculaire
  • Arrêt cardiaque [8]

Carte des sols pauvres en sélénium au Canada et aux États-Unis

La concentration de sélénium dans le sol varie considérablement dans les différentes parties du monde. La carte suivante montre les niveaux moyens des sols en Amérique du Nord. Les zones côtières et septentrionales présentent des concentrations faible , tandis que le Midwest présente généralement des niveaux adéquats dans le sol.

Carte du sélénium du Canada & les États-Unis

Cependant, même dans les régions qui tendent à avoir de faibles concentrations de sélénium, il peut y avoir des poches avec un niveau élevé et vice versa. Pour cette raison, il est préférable de faire effectuer une analyse du foin pour déterminer les concentrations réelles de sélénium dans l’alimentation de votre cheval.

Les régions considérées comme pauvres en ce minéral sont définies comme celles dans lesquelles 80 % de tous les fourrages et céréales contiennent moins de 0,10 ppm de sélénium. Les régions moyennes ont 50% de fourrage contenant plus de 0,10 ppm80 % de tous les fourrages et grains contenant plus de 0,10 ppm. [7]

De combien de sélénium votre cheval a-t-il besoin ?

Le sélénium est un oligo-élément, ce qui signifie qu’il n’est nécessaire qu’en petites quantités . Selon le Conseil national de la recherche (CNR) les besoins d’un cheval de 500 kg sont de 1 mg par jour. Cela équivaut à 0,1 mg/kg de matière sèche ou 0,1 ppm (parties par million). [4]

Les chevaux qui sont soumis à un travail pénible ont besoin d’un minimum de 1,25 mg par jour. [8]

Bien qu’il s’agisse de la quantité minimale de sélénium qui devrait être présente dans l’alimentation pour prévenir les carences, cette quantité peut ne pas être suffisante pour soutenir une santé et des performances optimales.

La FDA recommande un apport moyen de 3 mg par jour pour la plupart des chevaux. [1] Les directives du NRC suggèrent qu’une dose de 2 à 3 mg est idéale pour assurer une fonction immunitaire optimale. [8]

C’est pourquoi notre complément de vitamine et de minéraux pour chevaux Omneity contient 2,4 mg de sélénium ajouté.

Contrairement à d’autres oligo-éléments, l’étendue des dosages acceptables pour le sélénium est très étroite. Selon le CNR, la dose supérieure tolérable pour ce minéral est de 2 mg/kg de matière sèche ou 20 mg par jour pour un cheval de 500 kg. [9]

L’utilisation d’un complément comme Omneity n’est pas susceptible d’entraîner un apport excessif de ce minéral. Le statut du sélénium chez les chevaux peut être évalué à l’aide d’un test sanguin peu coûteux. [1] Vérifiez auprès de votre vétérinaire si vous êtes intéressé par la réalisation d’un test.

Les meilleurs compléments de sélénium pour les chevaux

Il existe plusieurs formes différentes de compléments équins disponibles à l’achat qui contiennent ce minéral, mais qui n’agissent pas tous de la même manière dans l’organisme.

Vous verrez des produits qui contiennent des formes inorganiques de ce composé comme le sélénate, le séléniure et la sélénite. Il s’agit de sels minéraux provenant d’opérations minières.

Il existe également des compléments qui contiennent des formes organiques dérivées naturellement de la matière vivante comme la levure enrichie en sélénium. Les propriétaires de chevaux devraient considérer la levure sélénisée comme le meilleur choix, et le plus sûr. [8]

La levure enrichie en sélénium est mieux utilisée dans l’organisme que les sources inorganiques de sélénium. [2] Le sélénium organique est considérablement plus sûr que les sources inorganiques car il est utilisé plus lentement par l’organisme et stocké en toute sécurité dans les cellules. La toxicité est moins préoccupante avec le sélénium organique qu’avec les formes inorganiques comme la sélénite.

Sel-Plex® de Alltech® est la forme de levure sélénisée que vous trouverez dans les compléments de Mad Barn comme Omneity, AminoTrace+ et notre complément Natural E/Organic Se .

Selon Alltech, Sel-Plex® est «  approuvé par l’Union européenne et [la] seule forme de levure enrichie en sélénium examinée et approuvée par la Food and Drug Administration aux États-Unis« . [2]

Le sélénium est généralement complété par de la vitamine E. Ces deux composés agissent ensemble comme antioxydants dans l’organisme. Vous trouverez cette combinaison dans notre mélange de compléments Natural E/Organic Se.

Risque de toxicité du sélénium chez les chevaux

Les nutritionnistes entendent souvent les propriétaires de chevaux exprimer des inquiétudes quant à l’alimentation complémentaire en sélénium en raison de préoccupations de toxicité . Cependant, la toxicité est très peu probable en utilisant des formes organiques telles que la levure sélénisée.

La limite supérieure tolérable pour le sélénium est de 20 mg par jour pour un cheval de 500 kg. Un complément comme Omneity de Mad Barn fournit 2,4 mg par jour de sélénium ajouté, ce qui signifie que votre cheval n’atteindra probablement pas des niveaux toxiques même si vos fourrages ont du sélénium adéquat.

Si vous complétez l’alimentation de votre cheval avec du sélénite inorganique, il est important de ne pas fournir trop de ce minéral. Des niveaux excessifs peuvent contribuer à la toxicité du sélénium, qui est marquée par des symptômes tels que

  • Perturbation de l’humeur
  • Faible appétit
  • Diarrhée
  • Problèmes digestifs
  • Fièvre
  • Faiblesse musculaire
  • Détresse respiratoire [3]

Dans les cas graves, une consommation excessive de cet antioxydant peut entraîner un empoisonnement au sélénium qui peut être fatal. Les surdoses aiguës peuvent entraîner des tremblements musculaires, une démarche instable, une perte de vision, des difficultés respiratoires ou la mort [1]. Cependant, les surdoses aiguës sont très rares en particulier avec des sources organiques.

Il est plus fréquent que les chevaux soient exposés à des niveaux élevés de ce minéral sur des périodes plus longues. Des niveaux chroniques de sélénium élevés dans l’alimentation peuvent entraîner la maladie alcaline. Les symptômes de niveaux chroniquement élevés peuvent inclure :

  • Affinement des poils de la crinière et de la queue
  • Craquement de sabots
  • Claudication
  • Salivation excessive
  • Problèmes respiratoires [1]

La meilleure façon d’éviter l’intoxication au sélénium lors de l’utilisation de compléments alimentaires est de faire examiner le régime alimentaire de votre cheval par un nutritionniste équin professionnel. Contactez-nous pour examiner le programme de nutrition de votre cheval et nous pouvons vous aider à déterminer le niveau optimal d’inclusion de ce minéral.

Si vous pensez que votre cheval a besoin d’un complément de sélénium, nous vous recommandons notre complément de vitamine et de minéraux pour chevaux Omneity qui est conçu pour équilibrer la majorité des régimes alimentaires équins et fournir une couverture nutritionnelle complète.

References

  1. House, Amanda. Selenium in the Equine Diet. American Association of Equine Practitioners. 2016.
  2. Alltech®. Sel-Plex®.
  3. Blocksdorf, Katherine. Selenium and Horses. The Spruce Pets. November 13, 2019
  4. Getty, Juliet M. Selenium Overload – Look at Your Horse’s Hooves and Hair! Getty Equine Nutrition.
  5. Vet Services Wairarapa. Selenium Deficiency in Horses. May 15, 2015.
  6. Kentucky Equine Research. Selenium for Horses: How Important Is It?. November 9, 1999.
  7. Scott Cieslar. Natural E/Organic SE. Mad Barn.
  8. Beaudet, Angie. Could Selenium Deficiency be Affecting Your Horse? Horse Sport. August 5, 2019
  9. Thunes, Claire. Supplementing Selenium. The Horse. January 11, 2016